Retour

Comité de lecture du 15 octobre 2015


hawkinsHAWKINS, Paula                      ***
La fille du train   

Sonatine     378 p.
Mots clés : Solitude, misère morale, fantasme, violence 

Tous les jours, Rachel prend le train pour aller à Londres, le même train matin et soir ; elle prend la même place et observe tout sur son passage. Une maison cependant l’attire plus que les autres, un jeune couple y habite, elle les observe, leur donne une identité et imagine leur vie, de rêve, évidemment. Pourtant un jour, la jeune femme disparaît et à partir de ce fait tout va basculer dans la vie de Rachel : on découvre alors par petites touches la nature de la vie que mènent Rachel, son ex mari et leurs voisins.   Suspense fort bien mené qui maintient l’attention jusqu’au bout .
 
          Lu par  Christiane Vulvert     Cagnes sur mer  

kapoorKAPOUR, Deepti                         ***
Un mauvais garçon    

Seuil     200 p.
Mots clés : New Delhi, Société indienne, condition féminine,modernité

Elle a vingt ans, sa mère est décédée, son père l'a abandonnée. Elle vit dans l'Est de Delhi avec Aunty sa tante qui cherche à la marier. Elle termine ses études à l'université, se grise de musique «  pour brûler une énergie » qui n'a nulle part où aller, voudrait
sortir, courir la nuit, mais Delhi n'est pas un endroit pour une femme quand il fait noir, sauf si elle a « un mec et une bagnole ou une bagnole et une arme » alors, elle se plie aux conventions. Un jour, dans un café, elle " le " rencontre, il la dévisage, il est laid et plus âgé qu'elle et pourtant tout chez lui attire inexorablement la jeune fille. Il l'initiera au sexe, à l'alcool, aux drogues, aux plaisirs de la vie. Elle bravera tous les interdits. Avec lui elle découvrira un New Delhi, secret, dangereux et enivrant où se côtoient l'ancestral et l'ultra moderne, la richesse et la putrescence, le profane et le sacré ou pulse une rage de vivre que rien n'arrête. «  Un mauvais garçon » est une histoire d'amour destructrice écrite dans une prose qui vibre de désir et de révolte. Avec un talent émérite la romancière décrit sa ville sous tous ses aspects. Elle nous invite à voyager en Inde, loin des stéréotypes.

          Lu par Nicole Ségui    Menton

majdalaniMAJDALANI, Charif                    ***
Villa des femmes 

Seuil     278 p.
Mots clés : Liban, guerre, famille

Tout sourit à Skandar Hayek. A la tête d'un négoce de tissu, il règne sur son usine, sur ses terres et sur son clan, malgré les nuages qui s'amoncellent sur le Liban en ce milieu des années 1960, malgré aussi les disputes incessantes entre sa sœur, son épouse et sa fille.
Le narrateur raconte un âge d'or que rien ne semble devoir ternir mais les aléas de la vie vont bouleverser cet ordre et pousser les femmes à prendre les rênes du domaine.
Bien écrit, intéressant, ce livre plaira à nos lecteurs.


          Lu par Nicole Parpirolles      Dante-Gambetta

miraJACOB,  Mira                                       **
L’homme qui parlait à la nuit    

Actes Sud, 2015     520 p.
Mots clés : Saga familiale, Inde, Nouveau-Mexique

Vaste saga familiale concernant des familles indiennes – de l’Inde, non pas les Indiens indigènes d’Amérique - qui ont immigré aux Etats Unis, en l’occurrence au Nouveau Mexique.  L’héroïne, Amina, âgée de 33 ans, est photographe,  intégrée et émancipée, tandis que sa mère Kamala mène sa vie en Amérique comme elle l’aurait vécue en Inde. 
Le roman entremêle les histoires entourant deux crises de cette famille : les hallucinations insomniaques du père, Thomas, et la narcolepsie du fils Akhil, décédé dans un accident de voiture.  On participe aux chamailleries familiales, tantôt en Inde, tantôt aux Etats Unis.
Bon livre de détente.  Nos lecteurs vont l’apprécier.
 

          Lu par Susanna Noël     Beaulieu sur mer

morrison
MORRISON, Toni                          ***
 Délivrances   

Ch.Bourgeois     196 p.
Mots clés : Racisme, pédophilie

Pourquoi Booker qui vit avec Bride une aventure passionnée, la quitte soudainement avec pour toute explication « t'es pas la femme »? Cette grande professionnelle, créatrice d'une société de cosmétique réputée, portant sa
«négritude» avec fierté et tout de blanc vêtue au volant de sa Jaguar, va pourtant tout lâcher pour partir à la recherche de son amant, tout en nous contant son destin ... Plus qu'une histoire d'amour ce roman à plusieurs voix donnant alternativement la parole à chaque personnage, nous parle d'enfances douloureuses, de jazz et de sentiments mais, hélas aussi, de ségrégation raciale. Magnifique.


          Lu par Ch.Krasnopolski      Cagnes sur mer




robinsonROBINSON, Todd                           
Cassandra   

Gallmeister  Néonoir      380 p.
Mots clés : Boston , duo d’enquêteurs, noirceur, humour

Boo et junior sont videurs de nuit dans une boite de Boston. Ils se sont connus très jeunes dans un foyer et sont restés très proches comme des frères. Deux gros tas de muscles, peu de finesse mais une bonne dose d'humour. Le procureur, candidat aux élections municipales, va leur demander de retrouver discrètement Cassandra : sa fille de quatorze ans qui a soi-disant fugué. D’abord réticents, les 25 000$ offerts va leur faire dire oui. Aidés par des personnages déjantés et hauts en couleur, leurs découvertes vont être pour le moins terrifiantes, vu le milieu pervers, sanglant et macabre qui semble entourer Cassandra, le pire étant à craindre pour elle. Un polar à l’ancienne qui fonctionne avant tout à l’énergie et à l’humour même si la noirceur est au rendez-vous. C’est bien écrit, les personnages tiennent la route, tout y est pour que le lecteur passe un bon moment.

          Lu par Joëlle Grenier      Juan les pins




Livres non retenus par le Comité de Lecture
martinezMARTINEZ,  Carole                  ***
La terre qui penche  

Gallimard     368 p.
Mots clés : Enfance, souvenirs, vie

Le roman se passe au Moyen Age, après 1361, date de la grande peste qui a englouti des milliers d’âmes. Le texte se construit autour du récit alterné de la petite fille et de la vieille âme qu’elle est devenue après sa mort en 1361. Les deux voix s’expriment et se complètent pour évoquer la courte vie de Blanche. Ainsi nous traversons une époque : les peste et famines, manants et seigneurs, tournois impétueux...  Malgré son jeune âge notre héroïne montre un caractère affirmé. Elle n’approuve pas le comportement de son père, décide d’apprendre à écrire son nom contre l’interdit de ce dernier, résiste,  elle si menue au malin, s’insurge contre le mariage forcé, écoute la femme rivière lui raconter son histoire.
Pour les lecteurs qui aiment les contes et le merveilleux, la prose poétique de Carole Martinez nous capture dans un monde éthéré et magique. Roman déjà bien en place dans nos bibliothèques.

        Lu par Anne Dufour-Walters     St Laurent du Var

meurMEUR,  Diane                            ***
La carte des Mendelssohn   

Sabine Wespeiser     461 p.
Mots clés :  famille et filiation

L'histoire commence en 1729 avec Moses Mendelssohn (1729-1786) philosophe juif allemand attaché aux lumières, et Félix Mendelssohn (1809-1847), compositeur romantique entre autres du « Songe d'une nuit d'été ». Entre les deux, il y a Abraham, banquier et en tout une famille de sept générations et de  plus de 700 membres qui essaiment à travers l'Europe, l'Asie, l'Amérique et autant de religions … pour une carte particulièrement complexe. Au tout début du livre, Diane Meur explique qu' avoir une vie sans fait marquant placée entre deux génies, et deux dates charnières,  l'a inspiré pour écrire un roman sur le vide et sur les filiations. Cette lecture fut difficile car le roman est terriblement ambitieux l'auteur s'y perd et nous perd dans les méandres de ses recherches. Il vaut mieux se laisser porter retrouvant  les personnages perdus plusieurs chapitres avant ! Cette saga familiale tentaculaire nous entraîne dans les soubresauts de l'histoire au fil de trois siècles sur fond de crises sociales, politiques et économiques. Voilà un livre inclassable, pas vraiment un roman, un livre érudit, passionnant,  parfois traité avec une certaine dose d’humour qui se lit comme un magnifique travail universitaire pas adapté  à notre lectorat !!

          Lu par Elisabeth Biasibetti     Le Port

williamsWILLIAMS,  Kate                       **
Joséphine, désir et ambition  
 
Biographie - Laffont      432 p.
Mots clés : Premier Empire, Napoléon Bonaparte, Joséphine de Beauharnais
 
Il ne s'agit pas d'un roman mais d'une biographie très bien traduite de l'anglais. Kate Williams, l'écrivain est passionnée par le Siècle des lumières, Bonaparte aussi. Joséphine ignore tout de ce puissant courant qui finalement ne concerne que les intellectuels. Comment cette jeune femme créole initiée très tôt à la sexualité liée au manque d'hygiène a pu devenir impératrice de France ? Napoléon Bonaparte a nourri pour elle une folle passion. Cela la mènera à devenir « plus que reine »… A vous de lire... Cette remarquable biographie, est étayée par de nombreux documents présentés sous forme de glose en bas de page. Peut-être trop dense et érudit pour nos lecteurs, quand à moi je le garde pour des amis proches avertis.

          Lu par Claude Thiémé    Vence


zeniterZENITER, Alice                    ** 
Juste avant l'oubli        
      

Albin Michel   285 p.
Mots clés : île, écriture, disparition.

Etudiante préparant une thèse, Emilie se rend sur une île des Hébrides afin d' y préparer, pour quelques spécialistes passionnés, les journées d'étude consacrées à l'auteur (fictif) de polars Galwin Donnell, qui était installé sur l'île et qui a mystérieusement disparu. Franck, le compagnon d' Emilie, la rejoint pour lui proposer de partager sa vie, mais sur les lieux où plane encore l'esprit de l'écrivain, rien n'est simple, entre les conférenciers, le taciturne gardien de l'île et Emilie trop préoccupée par l'organisation des réunions. Malgré de bons  ingrédients,  humour, ironie, mystère, ce roman est assez terne, on l'oublie assez vite !


          Lu par Geneviève Chauvet      Le Port