retour

Comité de Lecture du 6 avril 2017

dongala 
DONGALA, Emmanuel ****
La sonate à Bridgetower Roman
Actes Sud, 2017 333 p.
Mots clés : musique, siècle des Lumières, capitales européennes

En avril 1789 arrivent à Paris Frederick de Augustus Bridgetower, un noir natif de la Barbade qui se prétend Prince d’Abyssinie, accompagné de son fils Georges, violoniste métis âgé de neuf ans, dont le talent doit assurer la gloire et la fortune. Ce séjour à Paris est l’occasion pour l’auteur de nous plonger dans le bouillonnement artistique et intellectuel de la capitale quelques mois avant la Révolution. Europe ; ce récit éclaire les paradoxes et les avancées du Siècle des Lumières.
La Révolution précipite Georges et son père à Londres où après des débuts impécunieux, le talent du jeune métis initialement formé par Kreutzer et Haydn, le placera sous la protection avantageuse du Prince de Galles. De retour à Vienne, il se liera d’amitié avec Beethoven qui lui dédiera une sonate intitulée «Sonata mulattica ». Cette rencontre va sceller son destin…
Emmanuel Dongala nous donne un grand roman agréable à lire basé sur des faits réels ; et répond à la fois aux exigences des amateurs de bonne littérature, d’histoire et de musicologie : une totale réussite !


Lu parEvelyne Cosimi Vence

groff
GROFF, Lauren ***
Les furies Roman
L'Olivier, 2017 426 p.
Mots clés : USA, amour, mariage, mensonge

Sur un coup de foudre, Mathilde et Lotto, tous deux étudiants, se marient vite et très jeunes.
Ils sont beaux , follement amoureux et semblent promis à un avenir radieux. Après des débuts difficiles, Lotto devient un dramaturge au succès planétaire, soutenu par Mathilde transformée en femme orchestre dans l'ombre. Un couple exemplaire.

Mais les histoires d'amour parfaites cachent souvent des secrets qu'il vaudrait mieux taire...
Une prose époustouflante : riche, lyrique, précise.
Une histoire d'amour originale, du suspense, de nombreux rebondissements.
Elu meilleur livre de l'année par Barak Obama.



Lu par Nicole Parpirolles Dante




-hogan

HOGAN, Ruth ***

Le gardien des choses perdus Roman

Actes Sud, 2017 349 p.

Mots clés : amour, fidélité, nostalgie, différence


A Londres en 1974, Anthony Peardew, écrivain perd le médaillon qu'il avait juré à sa fiancé de garder toujours. Elle meurt soudainement et Anthony, pour racheter sa terrible étourderie, se met à ramasser tous les objets perdus qu'il rencontre dans le but de les rendre un jour à leur propriétaire. Mais, aujourd'hui, il se sent mourir. Il lègue sa belle propriété à Laura, sa fidèle collaboratrice, et la charge de mener à bien cette lourde tâche. Beaucoup d'histoires liées à ces objets enrichissent le récit, en premier lieu, l'histoire de l'éditeur à qui il avait remis le manuscrit des nouvelles que lui avaient inspirés ces objets. L'ensemble est charmant, nostalgique,touchant et délicieusement « british ».

Lu par Marguerite Gautier Beaulieu sur mer


-moreau

MOREAU, Christiana ***

La sonate oubliée Roman

Préludes, 2017 247 p.

Mots-clés : Musique, violoncelle, Venise


300 ans les séparent, mais une passion les unit : celle de la musique et particulièrement du violoncelle... Lionella, jeune belge d'origine italienne a été inscrite par son professeur au prestigieux concours Arpèges. Mais elle désespère de trouver un morceau original qui la démarquerait des autres prodiges. Jusqu’au jour où son meilleur ami lui apporte un coffret en métal, déniché dans une brocante, qui renferme une partition et un carnet intime écrit d'une écriture fine. Au delà de la mélodie, Lionella va rencontre Ada, une jeune orpheline recueillie à l'Ospedale de la Pietà à Venise. Et le destin se met en place...
Un très joli premier roman à l'écriture simple, sans prétention, qui sonne à notre oreille comme les notes envolées des violoncelles.

Lu par Sylvie Maurel Valbonne

-niel

NIEL, Colin ***

Seules les bêtes Thriller psychologique

Rouergue noir, 2017 211p.

Mots clés : Disparition, mensonge, Causse, solitude, arnaques

Le Causse en janvier : une femme a disparu, elle est l’épouse d’un riche homme d’affaires qui navigue entre la France et l’Afrique et s’est fait un certain nombre d’ennemis. Cinq personnages vont raconter leur histoire et leur implication dans l’affaire : l’assistante sociale, son mari, son amant vieux paysan solitaire, une jeune femme baba cool et un jeune escroc africain. Chacun est concerné. Récit bien mené, de manière très vivante, empruntant le vocabulaire de chacun sans que cela soit pesant.


Lu par Christiane Vulvert Cagnes sur mer

rolin

ROLIN, Olivier ****

Baïkal-Amour Récit de voyage

Paulsen, 2017 177p.

Mots clés : Voyage,Russie, témoignages, Goulags, mémoire

Cinq mille kilomètres en train, du cœur du continent sibérien jusqu’aux rives du Pacifique, le long de la Grande ligne Baïkal-Amour , la BAM, l’autre chemin de fer transsibérien, et au-delà du détroit de Tartarie jusqu’à l’île de Sakhaline. Prendre cette ligne de chemin de fer, c’est voyager dans l’histoire de la Russie et dans sa géographie démesurée. Olivier Rolin traverse des villes de pionniers à demi abandonnées dans l’immensité, croise des vies si humaines qui ne savent plus où elles vont, la mémoire enfouie mais ineffaçable des centaines de milliers de déportés qui construisirent cette ligne et ces villes au prix de leur vie.
Il y a dans ce livre toute la grandeur et le malheur, la mélancolie russe.....

Lu par Francine Bragantini Juan les pins

viguier

VIGUIER, Frédéric **

Aveu de faiblesse Roman

Albin Michel, 2016 216 p.

Mots clés : misère sociale, laideur, moquerie, meurtre

Yvan est un ado laid, gros, différend, moqué par tous, mais pense-t-il aimé de sa mère. Un jour, un de ses petits voisins est retrouvé assassiné, près de l'endroit où Yan est parti ce jour-là faire les poubelles pour trouver des couvercles de boites de fromage collectionnés par sa mère. Tout l'accuse : sa marginalité, son manque d'alibi fiable, le témoignage des autres que sa différence dérange et surtout l'acharnement d'un policier qui veut un coupable à tout prix pour calmer les esprit de ce tout petit village du nord traumatisé par le meurtre d'un enfant. Yvan sera donc condamné par la vindicte populaire et ira en prison. Mais contre toute attente, il y sera heureux, et se fera pour la première fois de sa vie des amis et surtout apprendra le métier d'ébéniste. Jusqu'au jour où une avocate veut rouvrir le dossier et ce qu'elle découvrira donnera une tournure inattendue à l'avenir d'Yvan et de sa famille.

Roman intéressant, bien raconté, traité comme un polar et qui devrait plaire.

Lu par Elizabeth Biasibetti Le Port



Livres non retenus

par le Comité de Lecture


chirovici

CHIROVICI, E.O **
Jeux de miroirs Roman policier

L'Escale, 2017 314 p.

Mots clés : intrigue, manuscrit, enquête


Peter Katz, agent littéraire, reçoit un début de manuscrit intitulé "Jeux de miroirs" qui l'intrigue immédiatement : l'un des personnages n'est autre que le professeur Wieder, ponte de la psychologie cognitive, brutalement assassiné à la fin des années quatre-vingt et dont le meurtre ne fut jamais élucidé. ce roman contiendrait-il des révélations sur cette affaire qui avait tenu en haleine les États-Unis ? Persuadé d'avoir entre les mains un futur best-seller qui dévoilera enfin la clef de l'intrigue, l'agent tente d'en savoir plus. Mais l'auteur du manuscrit est décédé. Alors, Katz embauche un journaliste d'investigation, John Keller, pour remonter la piste de cette vieille affaire et, pourquoi pas ré écrire les parties manquantes. Débute alors un véritable challenge consistant à reconstituer la vérité à partir de témoignages à la fois ressemblants et divergents. Ce roman manque peut-être de suspense ou de singularité pour qu'il soit vraiment efficace jusqu'au bout.

Lu par Sylvie Maurel Valbonne

coop

COOP-PHANE Oscar ***

Mâcher la poussière Roman

Grasset, 2017 317 p.

Mots clés : Enfermement, solitude , jalousie, étude sociologique

Stefano vit dans un hôtel : il a été condamné à y résider pour avoir tué le neveu d’un chef mafieux qui avait pénétré dans son exploitation agricole . S’il sort, il mourra :il est d’ailleurs surveillé jour et nuit par des hommes du mafieux depuis l’auberge face à sa chambre . Comme il s’ennuie, il observe ceux qui vivent autour de lui et essaie de comprendre ce qu’ils représentent. Un jour, il s’amourache d’Isabelle ,une jeune bonne qu’il tente de séduire sans se rendre compte qu’elle aussi cherche à l’utiliser et que cela déplaît au barman Joseph et au réceptionniste Matthieu. Tout alors ira de mal en pis.

Roman complexe : les chapitres sont courts, précédés en exergue de réflexions dont on ne comprend pas toujours le bien fondé, le tout bien écrit et agréable à lire.

Lu par Christiane Vulvert Cagnes sur mer

gentry

GENTRY, Amy **

La fille des autres Roman

La bête noire, Robert Laffont, 2017 325p
Mots clés : Famille, disparition, connaissance des proches
.


A 13 ans Julie Whitaker est kidnappée, en pleine nuit, dans la maison familiale, sous les yeux de sa petite sœur. La famille dévastée résiste en passant par des états d’extrême colère, d’espoir, de dépression. Huit ans plus tard, un soir, une jeune femme très maigre et pale sonne à la porte : c’est Julie. Après la surprise et l’émotion, tous voudrait se réjouir et rattraper le temps perdu. Les sentiments conflictuels réapparaissent. La mère Anna est assaillie de doutes  mène l’enquête avec l’inspecteur qui fut autrefois chargé de l’affaire. Ce premier roman, nous emporte dans une intrigue à suspense avec une très bonne analyse psychologique.

Lecture plaisante malgré quelques passages difficiles.

Lu par Anne Dufour-Walters Saint-Laurent du Var

Ryan

RYAN, Donal **

Une année dans la vie de Johnsey Cunliffe Roman

Albin Michel, 2017 288 p.

Mots clés : naïveté, jalousie, convoitise


Johnsey est un peu simple d'esprit. Il travaille à la coopérative du village et n'a pour seul lien que ses parents. A leur mort il hérite de leur ferme qui attire la convoitise de son entourage. Bien décidé, par respect pour ses parents décédés, à ne pas vendre ses terres à un consortium qui promet la prospérité à tout le village, il se met à dos tous ses voisins qui ne pensent qu'à s'enrichir. Finis le respect et la courtoisie, place à la méchanceté et à la jalousie.

Roman de belle écriture mais triste et ennuyeux.


Lu par Geneviève Chauvet Le Port

sinha

SHINHA Shumona *

Apatride Roman

Eds. de l’Olivier, 2017 188 p.

Mots-clés : Racisme / Inde / Aliénation

Les destins entrelacés de trois jeunes femmes bengalies. Mina, politiquement engagée parmi des rebelles maoïstes à Calcutta, tombe enceinte par son cousin Sam sans privilège de clergé et connaît une triste fin. Esha, ayant passé plusieurs années à enseigner à Paris, dépose sa demande pour la nationalité française mais avale des couleuvres dans sa vie quotidienne qui la convainquent de la futilité de ses espoirs d’intégration. Marie, 22 ans, enlevée en tant qu’enfant et adoptée en France, revient à Calcutta à la recherche de ses parents biologiques mais ne les retrouve pas.

Animé par la sourde colère de son auteur, ce livre, qui s’affiche plutôt comme un manifeste féministe contre le racisme, ne ménage pas la France contemporaine ni la société indienne et laisse un goût amer. On en sort déprimé et un peu agacé.

Lu par Susanna Noël Beaulieu sur mer