retour

Comité de lecture du 17 novembre 2016


carisi

CARRISI, Donato ***

La fille dans le brouillard

Roman - Calmann-Levy 317 p.

Mots clés : village isolée, disparition, manipulation, secrets, enquête.

Un village perdu dans les Alpes italiennes : une innocente jeune fille disparaît ; un policier sans scrupule est chargé de l’enquête : il manipule l’information . Un professeur de lycée est soupçonné sans véritable preuve, un psychiatre est appelé à l’aide… Roman policier remarquablement bien monté ; les chausse trappe se multiplient, les personnages ont un véritable poids , l’ambiance dans une petite ville où tout le monde se connaît et se surveille est bien décrite, il n’y a pas de description gore et la conclusion parfaitement inattendue.

Lu par Christiane Vulvert - Cagnes sur mer

clyne

CLYNE, Emma ****

The girls

Roman - Quai Voltaire 331p.

Mots clés : Amérique, sixties, adolescence

Evie Boyd, 14 ans, livrée à elle même après le divorce de ses parents, est attirée par une groupe de filles libres et dépenaillées et tombe sous la coupe du charismatique Russell, le chef de leur communauté. Centrée sur son propre mal-être adolescent, elle ne voit pas venir le drame.
Avec en toile de fond les années hippies et leurs dérives, notamment la tragique affaire Polanski où l’actrice Sharon Tate fut assassinée par la « famille » du Gourou Charles Manson, Emma Cline étudie surtout les fragilités du passage à l’âge adulte. Très bon livre.

Lu par Marguerite Gauthier Beaulieu sur mer

faye

Prix Goncourt des lycéens 2016

FAYE, Gaël ****

Petit pays

Roman - Grasset, 2016 214 p.

Mots clés : Génocide / Rwanda-Burundi / Métissage

Lorsque Gaël Faye parle de son enfance au Burundi dans les années 1990 il parle de deux rives, l’une comme l’autre impossible à atteindre pour Gaby, un gamin de dix ans avec un père français et blanc, et une mère rwandaise et noire. Bien que le livre soit habité par le génocide rwandais, l’auteur ne cesse de clamer qu’il n’a pas voulu écrire sur le génocide mais plutôt recréer le monde insouciant de son enfance. Pourtant « Petit pays » est bien plus qu’un roman sur l’enfance, c’est un grand livre avec une écriture passionnante et une qualité douce-amère qui se répand partout.

Lu par Susanna Noël Beaulieu sur mer

gueraud

Hors champ

GUERAUD Guillaume ***

Shots

Roman - La brune au Rouergue 303p.

Mots clés : Art contemporain, photo, violence, vaudou, mafia

A la demande de sa mère qui va mourir, le narrateur, photographe amateur, part à la recherche de son frère. Celui-ci a disparu aux Etats Unis après sa sortie de prison pour complicité dans le vol des tableaux des Beaux Arts de Nice. Le récit chronologique (situé entre 1981 et 2014) se fait au travers d'un album photos légendé dont les photos se sont effacées pour une raison que nous connaîtrons à la fin du livre. Il ne reste donc que les légendes qui constituent le récit. C'est à la fois un roman familial et une histoire policière très bien menée qui part de Marseille et se termine à Miami. Elle mêle la pègre marseillaise, le grand banditisme équatorien en passant par l'extrême droite cubaine et le vaudou haïtien.
La forme du roman (qui le classe en « hors champ »), les légendes des photos, sont intéressantes, elles rythment le récit, très bien construit, à la manière d'un film noir américain. L'histoire nous tient en haleine et on oublie assez vite que les photos sont manquantes.

Lu par Catherine Meunier Dante

joncour

Prix Interallié 2016

JONCOUR, Serge ***

Repose toi sur moi

Roman - Flammarion 426 p.

Mots clés : passion, famille

Comment deux êtres si différents vont-ils à leur insu « vivre une grande passion» ? Aurore, jeune styliste entreprenante, mariée à un homme d'affaires américain et mère de deux enfants, rencontre par hasard le voisin de l'immeuble d'en face, Ludovic, homme simple élevé à la campagne et mal dans sa vie. Séparés par une cour, ce sont deux modes de vie sans aucun point commun, elle du côté noble, lui dans la partie délabrée : deux physiques opposés, deux vies tracées, mais pour
chacun une immense solitude... Touchante histoire d'amour improbable, entre satire sociale et intrigue policière. Un roman (enfin) optimiste.

Lu par Christiane Krasnopolski Cagnes sur mer


mbue

MBUE, Imbolo ***

Voici venir les rêveurs

Roman - Belfond 417 p.

Mots clés : Cameroun, migrants, rêve américain

L'Amérique, Jende Jonga en a rêvé. Pour lui, son épouse et leur fils. Quitter le Cameroun, changer de vie, obtenir la Green Card, devenir de vrais Américains.
Ce rêve, Jende le touche du doigt en décrochant un job inespéré : chauffeur pour Clarck Edwards, riche banquier chez Lehman Brothers. Au fil des trajets, le clandestin de Harlem et le « big boss » vont nouer une complicité faite de pudeur et de non dits.Mais nous sommes en 2007, la crise des « subprimes » vient d'éclater. Jende l'ignore encore : en Amérique, il n'y a guère de place pour les rêveurs. Drôle et poignante, l'histoire d'une famille camerounaise émigrée à New York.
Portée par une écriture à la fraîcheur et à l'énergie exceptionnelle, un roman plein de générosité, d'empathie et de chaleur sur le choc des cultures, les désenchantements de l'exil et les mirages de l'intégration . Un régal.

Lu par Nicole Parpirolles Dante

O'Brien

O'BRIEN Edna ***

Les petites chaises rouges

Roman - Sabine Wespieser 231 p.

Mots clés : Irlande, Sarajevo, manipulation, culpabilité

Un étranger barbu arrive un soir d’hiver dans une petite ville perdue d’Irlande. Il dit s’appeler Vlad, être guérisseur-sexothérapeute et originaire du Montenegro. Fidelma, déçue par son mariage et en mal d’enfant, s’éprend de lui : elle est bientôt enceinte. Mais Vlad est démasqué, arrêté, inculpé pour génocide, il s’agit du « Tigre de Sarajevo ». Fidelma rejetée par son mari et la communauté, n'a d'autre choix que la fuite vers Londres. Elle y côtoiera le monde caché des laissés-pour-compte avant d’aller affronter le monstre à La Haye. Beau portrait de femme exclue de la société pour avoir approché le mal. L’auteure mêle à la fois le récit de la culpabilité, de l’innocence perdue et de la reconstruction. Une prose éblouissante, passant de la romance à l’horreur, d’une beauté lyrique au réalisme le plus cru. Roman étonnant, hors des sentiers battus.

Lu par Joëlle Grenier Juan les pins



vann

VANN, David ***

Aquarium

Roman - Gallmeister 270 p.

Mots clés : Etats unis, famille, poisson

Caitlin, douze ans, habite avec sa mère dans un modeste appartement d’une banlieue de Seattle. Chaque jour, après l’école, en attendant le retour de sa mère, Caitlin passe son temps à l'aquarium où elle admire les poissons ; cela lui permet d’échapper à la solitude et à la grisaille de sa vie quotidienne, en se plongeant dans les profondeurs du monde marin qui la fascine. Là, elle rencontre un vieil homme qui semble partager sa passion pour les poissons et devient peu à peu son confident. Il veut rencontrer sa mère... Mais rien ne va se passer comme Caitlin l'imagine. Cet homme n'est pas un inconnu pour sa mère Et la vie de Caitlin bascule ce jour où elle lui révèle le terrible secret qui les lie toutes deux à cet homme. Et cela, Sheri n'est pas prête à le pardonner. L'être humain peut il dépasser une haine profonde pour l'un de ses congénères quand elle l'a détruit quelques années plus tôt ? Des relations familiales biscornues et violentes, des êtres écorchés ou dérangés, la solitude : les thèmes et obsessions récurrents de l'auteur qu'il réussit à transcender avec brio pour donner un roman universel.

Lu par Sylvie Maurel Valbonne




garde

Non retenu par le Comité de Lecture

GARDE, François **

L'effroi

Roman - Gallimard 299 p.

Mots clés : musique, médias, héroïsme

L’effroi, c’est ce que ressent Sébastien Armant, altiste au sein de l’orchestre de l’Opéra de Paris lorsque le prestigieux chef d’orchestre Louis Craon, sur le point d’attaquer l’ouverture de « Cosi fan tutte », lève soudain son bras droit face à la scène et crie « Heil Hitler ». Nous sommes le 20 avril, jour de l’anniversaire d’Adolphe Hitler. Sans réfléchir, et comme d’instinct, Sébastien Armant se lève, tourne le dos au chef d’orchestre, place son alto sous son aisselle à l’instar d’un soldat mettant crosse en l’air.Ce geste spontané, lui confère une popularité et une célébrité exploitées avec acharnement par les médias. Son existence bascule ; Sébastien Armant se retrouve dans la lumière puis rejeté par le léviathan médiatique et son entourage professionnel, tel un pion sur un jeu d’échecs.

Cette histoire, assez peu romanesque pose la question de l’héroïsme dans une société régie par la dictature des médias. Plus subtilement,  l’auteur y développe une réflexion intéressante sur la relation entre obéissance et musique, sa nature, sa fonction.

Lu par Evelyne Cosimi Vence

jablonka

Non retenu par le Comité de Lecteur

Prix Médicis du roman français 2016

JABLONSKA, Ivan ***

Laetitia ou la fin des hommes

Roman - Seuil 383 p.

Mots clés : Questions de société, meurtre, justice

Le 19 janvier 2011, Laëtitia Perrais a été enlevée près de chez elle, avant d’être poignardée et étranglée. Son corps démembré a été retrouvé des semaines plus tard. Elle avait 18 ans. Ce fait divers s’est transformé en affaire d’état, précipitant 8000 magistrats dans la rue. Ivan Jablonka a rencontré les proches de la jeune fille et les acteurs de l’enquête, avant d’assister au procès du meurtrier en 2015. L’auteur a étudié la vie de Laëtitia comme un fait social : toute petite, elle a été maltraitée et accoutumée à vivre dans la peur.

Ce parcours de violences éclaire notre société, un monde où les femmes se font harceler, frapper, violer, tuer.


Lu par Francine Bragantini Juan les pins

lang

Non retenu par le Comité de Lecture

LANG, Luc **

Au commencement du 7e jour

Roman - Stock 537 p.

Mots clés : secrets de famille, fratrie, montagne, Afrique.
Thomas et Camille, ingénieurs informaticiens en pleine ascension professionnelle ont une belle maison et deux beaux enfants. Une nuit, Camille au retour de son travail, a un grave accident de voiture sur une route où elle n'aurait pas dû se trouver. Thomas pour tenter d'en savoir plus, va remettre sa vie en question et se rapprocher de Jean, son frère aîné qui s'occupe de la ferme paternelle dans les Pyrénées, et de sa sœur Pauline, partie au Cameroun dans une organisation humanitaire. Les liens familiaux si distendus pour de sombres raisons familiales, vont peu à peu se resserrer.
Très belle écriture malgré une ponctuation inexistante, beaucoup de longueurs, et peu de liens entre les trois parties du roman, ce qui peut troubler le lecteur.

Lu par Geneviève Chauvet Le Port


mauvignier

Non retenu par le Comité de Lecture

MAUVIGNIER, Laurent **

Continuer 

Roman - Les Editions de Minuit 238 p.

Mots-clés : aventure, détermination, courage, amour maternel
Sibylle, la mère déprimée de Samuel adolescent difficile qui manifeste des comportements asociaux, décide d’organiser un voyage à cheval dans les montagnes du Kirghizistan ; elle retrouve l’énergie oubliée de sa jeunesse et embarque son fils indifférent avec ses écouteurs sur les oreilles et son regard hostile. Pour elle ce voyage est un défi, reprendre les rênes de sa propre destinée et restaurer les liens avec son fils Au cours des chevauchées et des rencontres avec les nomades, nous découvrons le passé de Sibylle et les sentiments de Samuel qui s’adoucissent par son contact avec les chevaux. Des chapitres courts, de belles descriptions des paysages nous emportent dans l’aventure avec nos héros. Une très belle histoire de courage qui donne une bonne dose d’optimisme, déjà dans nos bibliothèques

.Lu par Anne Dufour-Walters Saint Laurent du Var

slimani

Non retenu par le Comité de Lecteur

Prix Goncourt 2016

SLIMANI, Leïla ***

Chanson douce 

Roman -Gallimard, 2016 226 p.

Mots clés : nourrice, couple, drame

En trois pages, d’une écriture sèche, distancée, les faits sont exposés. Deux enfants sont morts, la nourrice est hospitalisée et la mère a poussé un hurlement de louve. Puis le récit procède par allers retours entre présent et passé. Les enfants sont ceux d’un jeune couple. Il a soigneusement choisi la nounou, Louise, qui leur a permis de concilier vie familiale et vie professionnelle. Petit à petit une interdépendance s’installe dans des registres différents. Alors que couple est pragmatique, Louise développe une relation affective, charnelle, déraisonnable, son esprit s’emballe. Alors que le couple se voit un avenir lumineux, elle ne s’en voit pas. Avec délicatesse et justesse dans l’évocation des personnalités et des situations, l’auteure installe la tension qui conduit à l’irréparable. On peut reprocher le trait trop appuyé s’agissant de l’évocation de la vie de Louise, vraie Cosette mutique ; mais la rédaction de l’introduction nous écarte de tout voyeurisme. Ce roman primé est déjà dans nos bibliothèques.

Lu par Marième Buchet Saint-Laurent-du-Var